Ossature bois et Système poteau-poutre

On parle généralement de « MOB » ou Maison à Ossature Bois mais en réalité, il existe de nombreux systèmes constructifs très différents.

 

La maison à ossature bois (MOB), qui nous vient des Etats-Unis, est la méthode constructive la plus répandue en France. Il s’agit de mettre en œuvre des murs composés de montants et de traverses, et contreventés par des plaques d’OSB. L’avantage est son coût réduit mais cette méthode à plusieurs inconvénients : tout d’abord, l’obligation de mettre de l’OSB pour contreventer les murs (afin d’assurer leur rigidité et leur cohésion) rend les murs étanches à l’air et à la vapeur d’eau, les murs ne respirent plus ! De plus, ce système constructif restreint la liberté de conception en limitant les portées et la taille des ouvertures.

 

Les systèmes massifs (madriers ou fustes) : les murs sont constitués de véritables rondins empilés les uns sur les autres, directement sur chantier. Cette méthode de construction très traditionnelle n’est cependant pas acceptée dans toutes les communes.

 

Les systèmes poteau-poutre consistent en la mise en œuvre d’une structure constituée comme son nom l’indique, de poteaux et de poutres porteurs ; ils fonctionnent mécaniquement comme des « structures portiques ». L’avantage de cette technique est qu’elle est industrialisée, comme la MOB : les murs sont assemblés en usine et arrivent « finis » (structure + isolation + frein-vapeur) sur le chantier. L’autre avantage est que les murs servent de remplissage, ils ne sont pas porteurs, ils ne contreventent pas la maison contrairement à la MOB ; de ce fait, cette méthode permet une conception plus libre (grandes portées) et une modularité des espaces, et la conception architecturale ne connaît de limites que celles imposées par le PLU (Plan Local d’Urbanisme).